RENCONTRE INTERNATIONALE DES MUTUALISTES DE L’AFRIQUE CENTRALE

 

 

 

Sous le haut patronage du Ministère des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre, en date du 19 au 21 décembre 2018 s’est tenue à Ngozi au Nord du Burundi en Afrique Centrale une rencontre Internationale  des Acteurs mutualistes d’Afrique Centrale.   Cette rencontre a vu la participation de 35 personnes  des mutualistes, des organisations d’appui et des représentants des ministères en charge des questions de protection sociale du Burundi, du Cameroun, de la RDC et du Tchad. La Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale  était également représentée par son Expert en charge des  affaires sociales.

Le but de la rencontre était de renforcer le dynamisme coordonné des plateformes nationales des acteurs mutualistes de l’Afrique Centrale (CEEAC),  de s’imprégner des principaux agendas internationaux en matière de protection sociale, de réfléchir  aux enjeux  et défis que traverse la mutualité  dans la sous-région  et de faire des propositions constructives aux chefs d’Etats et de gouvernement des pays membres de la  CEEAC, aux partenaires techniques et financiers  et aux organisations mutualistes de la sous-région.

 

Les mutuelles de santé constituent  la meilleure voie pour assurer une Couverture Sanitaire Universelle (CSU)

A la fin de la rencontre, les participants ont élaboré un mémorandum à soumettre aux différentes parties prenantes et un acte constitutif de la plateforme des acteurs mutualistes d’Afrique Centrale (PAMAC).

 

1.Aux chefs d’Etats et de gouvernement de  la sous-région en son point 1.2 . De reconnaître  que les mutuelles de santé constituent  la meilleure voie pour assurer une Couverture Sanitaire Universelle ( CSU) de qualité, en particulier pour le secteur rural et informel et ainsi de les intégrer dans le dispositif de la CSU comme des gestionnaires délégués en charge de la promotion, de la collecte, de l’immatriculation , de l’achat  des soins et du contrôle social ;

 

 

 

 

 

 

  1. Au Secrétariat Général de la CEEAC en son point 2.3 .De reconnaître la plateforme issue de ces travaux comme le représentant du mouvement mutualiste de la sous-région et de l’intégrer dans le comité consultatif sous-régional;

    3.Aux acteurs mutualistes en son point 3.1. De mettre en place des regroupements à tous les niveaux afin d’améliorer leur efficacité et leur visibilité;

 

A l’issu de la rencontre  une plateforme des acteurs mutualistes d’Afrique Centrale (PAMAC) a été mise en place.  Les délégués présents ont définis les principes de son organisation, dans son acte constitutif sont:

  1. une assemblée Générale (AG) constituée de trois délégués par pays se réunissant une fois les deux ans;
  2. un conseil d’Administration (CA) constitué par un délégué par pays se réunissant une fois par an;
  3. un secrétariat Exécutif dont le secrétaire exécutif recruté par la CA et organisé en deux départements : programme, administration et finance.

 

 

 

 

 

Le Secrétariat Exécutif provisoire a été confié au Burundi, qui dans un délai de trois mois est chargé de l’institutionnalisation de la plateforme.

Pour clore, les participants ont  remercié la Plateforme des Acteurs des Mutuelles de Santé du Burundi (PAMUSAB), SOLSOC, et MASMUT pour avoir pris l’initiative d’organiser et de financer la rencontre. Les participants se réjouissent de constater l’engagement du gouvernement de la République du Burundi à soutenir l’essor d’un mouvement mutualiste national.

Robert Gilbert SAYUMWE